Coronavirus. En Vendée, ces commerçants organisent une collecte pour les hôpitaux

Les commerçants et restaurateurs ont répondu nombreux à l’appel lancé sur Facebook, lundi 23 mars, par deux professionnels yonnais.

« Quels sont les restaurateurs, boulangers, pâtissiers prêts à nous rejoindre pour renouveler des livraisons la semaine prochaine ? » À peine une heure après ce message posté sur Facebook, le téléphone de Florian Villa, pâtissier et patron d’Hope & Co, restaurant yonnais, ne cessait pas de chauffer. À l’origine, une association entre lui et Erwan Dieumegard, patron d’Entre deux fromages, à La Roche-sur-Yon pour livrer leurs dons de nourriture aux établissements de santé vendéens.

Pâtisseries, fromages, charcuterie… 

 

..avaient déjà été livrés dans les hôpitaux de La Roche, de Luçon... aux urgences de la clinique Saint-Charles… « Erwan a commencé en livrant des fromages à l’hôpital. On s’est mis en contact. Tous les deux, nous avons été touchés par le virus dans nos vies familiales », explique-t-il, avant de souffler : « J’ai perdu des amis en Italie. »

 

« Plus on sera nombreux, plus on pourra livrer »

Ce lundi 23 mars, dans un post Facebook, les deux commerçants en appellent aux dons et aux bonnes volontés de leurs confrères, pour organiser une collecte plus importante. « Aujourd’hui, tous les restos ont des produits dans leur congélateur. On peut tous donner. »

Lundi en fin d’après-midi, douze entreprises s’y étaient déjà associées et une première collecte à sept est organisée pour lundi prochain. « Mon restaurant sera le point de collecte, explique Florian Villa. Chacun posera sa commande dans un secteur dédié. On mettra en place une heure de livraison, et on restera au niveau du quai de déchargement », assure-t-il, rappelant qu’« on est des professionnels, on respecte toutes les normes d’hygiène. Chaque produit sera préemballé dans les labos, il n’y aura aucun contact avec la nourriture. »

Le nombre d’hôpitaux livrés dépendra du nombre de professionnels associés. « Plus on sera nombreux, plus on pourra en livrer, le but étant de centraliser pour éviter qu’on ne se croise et qu’on soit plusieurs à aller au même endroit. »

Toute personne travaillant dans l’alimentation peut contacter Florian Villa au 06 22 48 23 89. Un groupe Facebook sera ensuite créé

 

Source Ouest France 24 Mars 2020

Clémence HOLLEVILLE

 

Auteur : François Goubin
24 MAR 2020